Gail Tverberg, analyste de l'énergie et de son lien avec la croissance et plus généralement l'économie, a développé une compréhension approfondie et solidement argumentée des effets économiques prévisibles des limites des ressources naturelles, auxquelles se heurte de plus en plus évidemment l'économie mondiale. Elle a en particulier construit une interprétation originale - et particulièrement inquiétante - de la baisse du prix de l'énergie constatée depuis environ deux ans, dans laquelle elle voit le signe annonciateur de possibles effondrements à moyen terme dans le système économique mondial.

Dans cet essai, elle étudie en particulier le contexte de l'élection de Donald Trump, met à jour quelques clés de ses causes sous-jacentes, ainsi qu'une interprétation de la "solution Trump"... et de ses chances de succès.

Pourquoi Trump ? Pour quelle raison - énergétique - son élection a-t-elle pu devenir maintenant possible ? Et surtout, a-t-il une véritable chance de parvenir à améliorer la situation de plus en plus périlleuse dans laquelle se trouve l'économie mondiale ?

Trump.jpg

"It's the energy, stupid" ?

Le phénomène Trump est-il en partie la conséquence d'un problème énergétique ?


Le problème énergétique derrière l'élection de Trump

Publication originelle en anglais - Gail Tverberg pour Our Finite World, 17 Novembre 2016

Traduction en français - Alexis Toulet pour le Nœud Gordien, 1er décembre 2016

Le problème énergétique derrière l'élection de Trump n'est pas celui auquel les gens s’attendaient. C’est plutôt un problème énergétique qui conduit à de bas salaires pour de nombreux travailleurs aux États-Unis et à des taux de chômage élevés dans l'Union européenne (Ces résultats différents reflètent des règles différentes sur le salaire minimal. Un niveau de salaire minimum plus élevé tend à conduire à des taux de chômage plus élevés, un niveau plus bas de salaire minimum tend à conduire à davantage d’emplois, mais des salaires insatisfaisants pour beaucoup) Le problème de l'énergie se traduit également par les bas prix du pétrole et d'autres produits.

Pour essayer de résoudre le problème de l'énergie, nous utilisons des approches qui impliquent une complexité croissante, y compris les nouvelles technologies et la mondialisation. Alors que nous ajoutons de plus en plus de complexité, ces approches ont tendance à fonctionner de moins en moins bien. En fait, elles peuvent devenir un problème en elles-mêmes, car elles tendent à redistribuer la richesse vers le haut de la hiérarchie de l'emploi, et elles augmentent les «frais généraux» pour l'ensemble de l'économie.

J’explique dans cette étude comment des approvisionnements énergétiques inadéquats peuvent se traduire sous forme de bas salaires ou de prix élevés. Fondamentalement, si l'approvisionnement en énergie est insuffisant, les travailleurs ont tendance à être moins productifs parce qu'ils ont moins d'outils ou des outils moins avancés pour travailler. Leur salaire plus bas reflète une productivité plus faible (Diapositive 20). La diapositive 6 offre quelques idées supplémentaires.

L'élection de Trump semble refléter l'effet de refroidissement que nos problèmes énergétiques ont sur l'économie dans son ensemble. Les citoyens sont de plus en plus mécontents de leur situation salariale, et veulent un changement important. L'élection de Trump peut au moins temporairement avoir un effet bénéfique, dans la mesure où elle pourrait travailler dans le sens d’une réduction de la complexité.

À long terme cependant, il est difficile d’imaginer que les politiques d'un élu quelconque puissent être en mesure de résoudre nos problèmes d'énergie sous-jacents.

J'ai rédigé cet essai comme une présentation qui peut être téléchargée ici : Le_Probleme_Energetique_derriere_l_election_de_Trump.pdf. J'ai pensé que ce pourrait être un moyen de rassembler une assez grande quantité de matériel dans un seul endroit. Les diapositives du PDF sont affichées ci-dessous, pour ceux qui préféreraient les lire directement ainsi.


Probleme_energetique_derriere_Trump_-01.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-02.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-03.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-04.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-05.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-06.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-07.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-08.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-09.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-10.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-11.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-12.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-13.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-14.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-15.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-16.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-17.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-18.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-19.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-20.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-21.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-22.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-23.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-24.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-25.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-26.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-27.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-28.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-29.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-30.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-31.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-32.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-33.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-34.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-35.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-36.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-37.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-38.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-39.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-40.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-41.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-42.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-43.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-44.jpg
Probleme_energetique_derriere_Trump_-45.jpg