vendredi 21 avril 2017

Présidentielle - Protéger ou disparaître, la peur et l'espérance

Proteger_ou_disparaitre.jpg

A la veille de la présidentielle, l’essentiel apparaît plus clairement que jamais. Après une génération de descente lente mais qui s’accélère vers toujours plus d’insécurité économique, alors que non seulement les emplois, mais les personnes sont lourdement menacées en même temps que l’avenir du pays, les élites gouvernementales sont confrontées à l’alternative soit de remplir le rôle premier de l’Etat la protection – soit de disparaître.

Placés en face de la possibilité bien réelle de perdre le contrôle, les plus puissants s’inquiètent voire paniquent, en France et ailleurs, et ils tentent de communiquer leur effroi et de le marteler pour influencer la décision des citoyens.

Qu’est-ce qui l’emportera chez les Français, de la peur ou de l’espoir ? Rien n’est joué d’avance, car à la fois peur et espérance sont des passions puissantes.

Lire la suite

jeudi 20 avril 2017

Présidentielle - Le nouveau rapport de force, qui sera au second tour contre Le Pen, ou la Grande Peur des puissants

Intentions_-_hors_IAB_-_19_avril.png

A trois jours du premier tour, le rapport de force entre les principaux candidats, évalué en tenant compte du facteur essentiel qu'est l'incertitude des électeurs, continue comme à fin mars à faire apparaître une nette avance de Le Pen.

Le facteur nouveau est l'ascension remarquée de Mélenchon, qui se place cependant derrière Macron et Fillon, toujours au coude-à-coude. L'identité de l'adversaire de second tour de la présidente du Front National est encore plus incertaine qu'auparavant, et le scénario hier relativement marginal d'un second tour Le Pen - Mélenchon n'est pas à exclure.

Lire la suite

lundi 3 avril 2017

Brexit et discorde, l'urgence d'une Europe des patries

Europe_Atlantique_Oural.jpg

La négociation sur la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne qui va bientôt commencer promet d'opposer âprement les intérêts des deux parties, et surtout de conduire à une aggravation de la discorde entre Londres et le Continent. C'est en réalité une opposition structurelle qui menace très fortement de s'installer.

Malgré la disproportion des forces en présence, l'Union européenne est en réalité la partie la plus vulnérable. Le Brexit est à la fois un signe et un facteur d'échec supplémentaire de la tentative d'unification supranationale de l'Europe. Surtout, les discordes que provoquent cette tentative, et qui menacent de s'aggraver de tous côtés, risquent à terme de ruiner la bienveillance réciproque que les peuples européens ont observé l'un envers l'autre depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Le modèle alternatif est connu, une "Europe des patries" regroupant de manière légère par des coopérations l'ensemble des pays entre l'Atlantique et l'Oural. Mais est-il encore possible ?

Lire la suite

jeudi 30 mars 2017

Présidentielle - Le véritable rapport de force, ou Macron et Fillon au coude-à-coude

Intentions_-_hors_AB.png

Lors du vote sur le Brexit comme lors de la présidentielle américaine, les sondages fort décriés permettaient pourtant bien de discerner l'incertitude du résultat. Ce n'est pas la méthode du sondage qui fut fautive, mais bien leur interprétation par des commentateurs trop inattentifs qui amena trop de médias à s'imaginer quasi-certains refus du Brexit comme élection de Hillary Clinton.

Cette fois-ci encore, il faut examiner les sondages de près pour qu'apparaisse le véritable rapport de force. Macron et Fillon sont en réalité au coude-à-coude, Le Pen domine largement chacun d'eux, et l'identité de son adversaire de second tour reste fort incertaine...

Lire la suite

dimanche 18 décembre 2016

Les limites physiques à la croissance sont à notre porte, l'effondrement menace, mais nous ne le voyons pas

Previsions_FMI_croissance_mondiale.jpg

Dans un monde fini, la croissance économique peut-elle continuer indéfiniment ?

Beaucoup comprennent intellectuellement que non, et pourtant les preuves que nous approchons des limites physiques à la croissance sont largement négligées, comme si la question ne nous concernait pas, comme si elle ne devait se poser que dans un avenir lointain.

Bien pire, les risques que l'atteinte des limites provoque un effondrement économique plutôt qu'un simple plafonnement de la prospérité, risques qui se précisent de plus en plus, ne sont ni aperçus ni discutés en dehors de cercles très réduits.

Comment un tel aveuglement est-il possible ? A quelles limites et quels risques l'économie mondiale fait-elle face à court/moyen terme ? Gail Tverberg, analyste des liens entre énergie et économie et notamment des impacts prévisibles des limites sur les ressources naturelles, mène l'enquête.

Lire la suite

- page 2 de 9 -